Dans la tête d’une médiatrice familiale -Séance 4

Dans la tête d’une médiatrice familiale -Séance 4

Les parents arrivent ensemble à notre quatrième séance.

Médiatrice: Ça va vous deux?

Les deux me répondent en cœur: “Oui! On commence à être habitués.”

Médiatrice: Il reste encore quelques sujets à aborder selon mes notes, dont la pension alimentaire. On débute par ça ou vous préférez un autre sujet?

Mariève répond immédiatement que la pension alimentaire est une nécessité. Elle n’y arrive pas et est en train de s’endetter. Alex répond illico que ce n’est pas elle qui a dû tout acheter de nouveau pour se meubler: “Tu sais-tu combien ça coûte meubler un 5 1/2?”

Je leur demande s’ils souhaitent discuter de la pension alimentaire ou des aspects financiers en tant que conjoints et copropriétaires. Mariève manifeste qu’elle préfère discuter de la pension alimentaire puisque Julia est la priorité. Elle ajoute qu’elle a apporté ses déclarations d’impôt ainsi que ses trois derniers tâlons de paye.

Je lui demande de les montrer à Alex et de nous expliquer ce qu’elle a gagné l’année dernière et ce qu’elle prévoit pour cette année. Mariève informe Alex qu’il n’y aura pas de grande surprise de ce côté puisqu’elle a l’intention de garder le même emploi. Son salaire est estimé au même montant que les deux dernières années, soit 42 000 $. Ses relevés de paye confirment que ce montant est réaliste pour l’année en cours.

Médiatrice: Est-ce votre salaire brut ou net?

Mariève: Brut. Vous le voyez à la ligne 199.

Je pose quelques questions additionnelles en lien avec son emploi: y a-t-il des avantages? du temps supplémentaire possible? des cotisations syndicales? Etc.

Puis, je me tourne vers Alex et lui demande d’informer Mariève.

Alex: Je ne veux pas que vous croyiez que je ne veux pas payer pour ma fille, mais c’est juste que j’en ai pas les moyens.

Mariève: C’est pas la question Alex! T’as rien apporté?

Alex: Je n’ai pas trouvé. De toute façon, c’est toujours moi qui paie. Je suis étranglé financièrement; y’a pas juste toi qui trouves ça dur. Puis, j’ai pas l’aide financière de mes parents comme toi – tu le sais ça.

Médiatrice: Et si l’on faisait divers scénarios? Ça pourrait vous donner une idée de la pension alimentaire? Vous pourriez alors chacun regarder votre budget?

Puisque les deux sont ouverts à cette proposition, je collecte l’information suivante:

  • Mariève: 42 000 $ en salaire brut
  • Alex: 60 000 $ ou 75 000 $ en salaire brut, 800 $ en cotisations syndicales (à déduire)
  • 1 enfant mineure en garde partagée à 43 % avec Alex (lundi soir au dimanche soir, une semaine sur deux = demande d’Alex) ou en garde exclusive avec droit de sortie prolongée à 29% avec Alex (jeudi soir au lundi matin, une semaine sur deux = demande de Mariève)

En inscrivant ces informations ainsi que certaines autres complémentaires pour permettre au logiciel de calculer la pension alimentaire mensuelle à verser, les différents scénarios donnent:

  • A. 145 $ par mois à 42/60 et 43 %
  • B. 210 $ par mois à 42/75 et 43 %
  • C. 450 $ par mois à 42/60 et 29 %
  • D. 535 $ par mois à 42/75 et 29 %

Alex : Je dois avouer être un peu perdu avec tous les scénarios.

Mariève: On peut les apporter? J’aimerais les regarder avec mes propres calculs. Ça me semble peu pour toutes les dépenses de Julia.

Médiatrice: Souvenez-vous que la pension alimentaire ne calcule que les neufs besoins de base. Les besoins particuliers et certaines autres dépenses devront être discutés à part. Je l’inscris à ma liste pour la prochaine séance?

Sur un “oui” mélangé avec un soupir partagé des parents, je leur laisse une copie des scénarios ainsi qu’un document expliquant la pension alimentaire et ses neufs besoins de base. L’information juridique quant aux autres dépenses et ses possibles répartitions quant au mode de garde qui sera choisi (garde partagée ou garde exclusive) est aussi remis aux parents. Ils s’engagent à en prendre connaissance pour la prochaine séance. Alex prend l’engagement d’apporter ses trois derniers talons de paye. Finalement, chaque parent reçoit un budget type à compléter.

Médiatrice : Le budget est particulièrement important et intéressant. Vous serez possiblement surpris de constater les dépenses que chacun de vous assumez déjà pour Julia. Par ailleurs, il y aura nécessairement réorganisation côté finances, c’est selon moi un exercice qui vous sera utile.

*Source de l’image*

No comments

Leave a reply

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *