Droit de la jeunesse

Droit de la Jeunesse

La DPJ intervient dans votre milieu familial. Le DPJ intervient lorsqu’il existe un risque que la sécurité ou le développement d’un enfant soit compromis. En cas d’urgence, il peut alors appliquer des mesures de protection immédiate. Par la suite, le DPJ doit déterminer les mesures à prendre pour assurer la protection de l’enfant : il peut signer une entente sur mesures provisoires avec la famille ou encore recourir au tribunal. Le processus prend fin lorsque la sécurité ou le développement de l’enfant cesse d’être compromis.

Votre enfant mineur vient de se faire arrêter. Un policier peut arrêter votre adolescent sans mandat, surtout lorsqu’il juge que la situation est dangereuse. Au moment de l’arrestation, l’adolescent devra s’identifier et sera informé de ses droits par le policier. Une fois au poste de police, celui-ci subira une fouille, se verra retirer ses effets personnels, sera conduit devant un délégué du DPJ et comparaîtra devant un juge moins de 24 heures après l’arrestation.

Voici un résumé de quelques-uns de nos champs d’expertise :

  • Protection de la jeunesse
  • Jeunes contrevenants
  • Droit de la Jeunesse